Régressions démocratiques à l’université

«Toute la nation doit s’inquiéter lorsque même l’université ne peut plus être un lieu de débat, lorsque, même en son sein, la pensée critique ne peut plus s’exprimer et que le bâillon s’impose». Lettre ouverte au président de la conférence des président.e.s d’université (CPU), par Hervé Christofol, Secrétaire général du SNESUP-FSU, premier syndicat des enseignants-chercheurs.

Monsieur le Président,

Lire plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s