Ce que fait le FN quand il est au pouvoir

Adresse aux agent-es  de la Fonction publique (extrait)

Ce que fait le FN quand il est au pouvoir

Le FN n’est pas un parti anti-système, là où il est, il déploie une organisation clientéliste. Il  dit  parler  « au  nom  du  peuple »  et  des  « petits »,  mais  il  brise  les  solidarités  en  s’attaquant  au  milieu  associatif  et culturel comme par exemple au Secours Populaire.

Pour réduire les impôts, il fragilise le service public en supprimant des postes de fonctionnaires territoriaux, préférant des contractuel-les  à  sa  botte. Dans les  mairies tenues  par  l’extrême  droite,  il n’hésite  pas  à  exercer  des  pressions  sur les agent-es, à utiliser honteusement les réseaux sociaux comme moyen d’intimidation…

Nous  sommes  tous  concerné-es.  Votons  et  faisons  voter  pour  défendre  les  valeurs  et  les  engagements  que  nous partageons.

Lire l’appel : Adresse aux agents sur FN

SNESUP-FSU

250317-thibautsoulcie-magemarine.gif

Réunion-débat : EVASION FISCALE, LA GRANDE INJUSTICE

ATTAC et les syndicats FSU (snesup et sncs) et Solidaires (Education

Sud) vous invitent à une réunion-débat :

EVASION FISCALE, LA GRANDE INJUSTICE

avec Gérard Gourguechon ancien inspecteur des impôts

et membre du Conseil Scientifique d’Attac

mardi 28 mars, de 12h à 14H

Faculté d’Orsay, Bâtiment 450, Amphi G1

Les multinationales, les banques, les détenteurs de grandes fortunes trichent, mais elles ne sont pas punies. Même certaines mesures légales, les niches et crédits d’impôts, dont l’efficacité économique n’a jamais été démontrée et qui permettent l’optimisation fiscale, créent un sentiment d’injustice et représentent un trou dans les recettes de l’Etat de près de 100 milliards d’euros. Par ailleurs, la concurrence fiscale entre les pays au sein même de l’Union européenne, encourage l’évasion fiscale…

Imposer plus de transparence, renforcer les contrôles, harmoniser les taux d’imposition… Il est possible d’agir contre l’évasion fiscale.

Flyer à télécharger ici

Réussite du meeting festif et revendicatif de la FSU-ESSONNE

Le Meeting festif et revendicatif pour la sauvegarde de la Bourse du Travail de l’Essonne le samedi 18 mars 2017 a été, de l’avis général, une belle réussite.

Vous trouverez ci-dessous quelques traces de ce grand événement qui a tout de même rassemblé 7 syndicats (cela n’arrive pas tous les jours !) :

Un « storify » de Sophie Vénétitay

La vidéo de 4 mn reprenant de bons moments du meeting : à partager sans modération !

Rappel de l’Historique et des explications par la FSU

la pétition à faire signer 

Echos dans la presse :

Élargissement de Paris Saclay

Université d’Evry : l’adhésion comme membre à Paris-Saclay approuvée par le Cneser

Le projet de décret approuvant la modification de la liste des établissements membres de la Comue Université Paris Saclay, en raison de l’adhésion de l’Université d’Evry Val d’Essonne et de la fusion des écoles Centrale et Supélec en un nouvel établissement, ”CentraleSupélec” va être établi

Ensiie : le projet d’association à Paris-Saclay et à l’IMT approuvé par le Cneser

Le projet de décret portant association de l’Ensiie à Paris-Saclay et à l’IMT est approuvé par le Cneser, par 13 voix pour, 5 contre et 9 abstentions, le 21/03/2017. Dans le cadre de cette association, l’Ensiie conserve sa personnalité morale et son autonomie financière.

Manifeste pour le service public du 21e siècle

A partir des droits formels conquis lors de la Révolution française, plus de 150 ans de luttes sociales et politiques et de résistances à l’oppression ont été́ nécessaires pour former un ensemble institutionnel qui laissait entrevoir le passage des droits formels aux droits réels. L’émergence des services publics finances, pour tout ou partie, par le salaire socialisé soit par la cotisation sociale soit par l’impôt concrétisa cette lutte. Enfin, les besoins sociaux ont pu être pris sérieusement en considération ! Mais le mouvement réformateur néolibéral a engagé un processus de destruction de toutes les conquêtes sociales aux fins de «défaire méthodiquement le Programme du Conseil national de la Resistance ».

Aujourd’hui, il est nécessaire de converger pour mettre en place des résistances pour faire échec aux politiques autoritaires. Au-delà̀, nous devons être en capacité́ de porter, ensemble, un nouveau projet axé sur le Service Public, seul à pouvoir répondre aux exigences démocratiques, sociales, économiques et écologiques du 21e siècle.

Cette perspective a besoin d’un nouveau manifeste. La Convergence nationale des Services publics et l’ensemble des organisations syndicales, associatives et politiques travaillant avec elle ne le souhaitent pas figé. Elles le mettent à disposition des usagers, des personnels et des élus pour qu’ils s’en saisissent, l’enrichissent et l’utilisent comme outil dans les luttes et les débats.

Format: Livre , 32 pages, 3 €; Acheter