Motion des personnels et étudiants de Paris Sud

Les personnels et étudiants de Paris Sud réunis en Assemblée Générale le 16 janvier(1) demandent à ce qu’aucun projet ne soit proposé ou accepté concernant l’intégration de Paris Sud dans l’université Paris Saclay si les points suivants ne sont pas garantis :

Statut de l’université : la Comue « Université Paris Saclay » n’est pas une véritable université : elle  n’en  a  pas  les  statuts.  Ses  missions,  son  fonctionnement  démocratique,  le  statut  des personnels ne sont pas ceux d’une université. Nous voulons l’assurance que l’Université Paris Saclay  cible  adopte  un  statut  universitaire  d’EPSCP  (Établissement  public  à  caractère scientifique,  culturel  et  professionnel),  que  nos  missions  premières  restent  la  création  et  la transmission de la connaissance, la formation, avec un fonctionnement démocratique.

Unité de l’université Paris Sud : entre la proposition d’éclatement de l’université Paris Sud en composantes et la création de plusieurs cercles, l’unité administrative de Paris Sud n’est pas garantie. Nous voulons l’assurance qu’aucune composante actuelle ne soit écartée.

Statuts des personnels : Quels seront les statuts des personnels de Paris Sud et des autres
établissements si l’université Paris Saclay n’en est pas une ? Nous voulons l’assurance que,
quelle  que  soit  l’évolution  de  Paris-Saclay,  les  statuts  des  personnels  des  établissements membres soient préservés.

Mobilité  :  si  les  trois  universités  d’Evry,  de  Versailles  Saint-Quentin  et  de  Paris  Sud
fusionnaient,  cela  risquerait  d’impliquer  de  la  mobilité  forcée  pour  les  personnels  et  les étudiants. Nous refusons que les agents d’une université se voient obligés de travailler dans une autre ou que des Enseignants-Chercheurs doivent enseigner sur plusieurs sites (comme cela se voit  déjà  dans  certains  masters).  Nous  exigeons  que  les  collègues  et  les  étudiants  aient  la garantie de ne pas avoir de mobilité imposée.
 
Licences  :  nous  refusons  la  séparation  entre  licences  et  master.  Nous  refusons  que
l’enseignement en licence soit effectué de manière généralisée par des enseignants sans mission de  recherche,  ce  qui  diminuerait  mécaniquement  le  nombre  d’enseignants-chercheurs  et couperait les étudiants de licence de la recherche.

Diplômes : entre la création d’un bachelor d’excellence à polytechnique et la possibilité de créer des masters internationaux qui dérogent à toutes les règles (frais d’inscription, sélection…), se créent  des  régimes  d’exception.  Nous  refusons  que  certains  diplômes  échappent  aux accréditations nationales qui sont garantes de qualité.

L’Université  Paris  Saclay  n’entend  accueillir  que  « les  meilleurs  étudiants »  et  laisser mécaniquement une majorité de côté.  Au contraire une université doit offrir les meilleures formations possibles au plus grand nombre.  L’université cible devrait garantir à tous les étudiants ayant diplôme de L3 une poursuite en master.

Budget : nous refusons l’augmentation des frais d’inscription comme possibilité d’avoir des moyens décents. Nous voulons un vrai budget, qui permette de fonctionner, notamment en alignant le budget alloué par étudiant en licence sur celui alloué dans les classes préparatoires.

(1) Assemblée générale appelée par : FSU, SUD-Éducation, CGT, Snptes, FO, UNSA- Éducation

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s