8 Mai : petit rappel historique

8 Mai, commémorations de la victoire contre le nazisme.

********************************

​C’est le 7 mai 1945, à 2 h 41, que la reddition de l’armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt), en présence des généraux américains Walter B. Smith et Eisenhower, du général français François Sevez et du général soviétique Sousloparov, les combats devant cesser le 8 mai à 23 h 1. Les combats continuent cependant sur le front de l’Est. Une nouvelle signature eut lieu le 8 mai, dans la nuit du 8 au 9 mai à 0 h 16 heure russe (23 h 16 heure de l’Ouest) dans la banlieue Est de Berlin. Les représentants de l’URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eut ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l’acte de capitulation entrant en vigueur à 23 h 1, heure locale, soit le 9 mai à 1 h 1, heure de Moscou. La reddition a donc lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques et les pays centre-orientaux alliés. De ce fait les Soviétiques, puis les Russes, et leurs alliés centre-orientaux, commémorent cette capitulation le 9 mai.
Il faudra cependant attendre la capitulation officielle du Japon le 2 septembre 1945, lorsque le ministre des Affaires étrangères Mamoru Shigemitsu signe les articles de la reddition des forces japonaises sur le pont de l’USS Missouri dans la baie de Tokyo, pour que la Seconde Guerre mondiale prenne fin.

Le 8 mai a été déclaré jour férié de commémoration en France le 20 mars 1953.Le président Charles de Gaulle supprime le caractère férié de ce jour par le décret du 11 avril 1959. En 1975, le président Giscard d’Estaing supprime la commémoration de la victoire alliée de 1945.

C’est à la demande du président François Mitterrand que cette commémoration et ce jour férié seront rétablis, par la loi du 2 octobre 1981.

Rassemblement unitaire le 8 mai 2015 à 15 ​h sur le parvis de l’Hôtel de Ville, à Paris et devant toutes les mairies de France,

ll est impossible de célébrer les 70 ans de la victoire contre le fascisme

Lire ici le communiqué du Collectif unitaire pour la reconnaissance des crimes d’Etat en Algérie (Sétif, Guelma, Kherrata)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s