Après l’audience au ministère l’incertitude demeure !

Suite à l’appel à mobilisation, l’ensemble des personnels et des étudiants étaient amenés à se rendre au ministère de l’ESR ce jeudi 5 mars 2015 pour soutenir la délégation de 5 personnes issues du comité de mobilisation de l’université Paris-sud (toutes les photos ici). En conséquence, les restaurants des personnels de l’université Paris-sud (CESFO) étaient fermés aujourd’hui (voir lettre précédemment envoyé au président).

Une délégation du comité de mobilisation a été reçue par un membre du cabinet du secrétariat d’état en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche à 14h30. Le comité de mobilisation regrette de ne pas avoir été reçu par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ou par Mme Geneviève Fioraso. En effet, alors que Mme Geneviève Fioraso, est venue inaugurer, jeudi 9 octobre 2014, les locaux de l’Institut Villebon – Georges Charpak, en présence des présidents des établissements fondateurs (les universités Paris-Sud, Paris Descartes, l’école ParisTech, la fondation ParisTech, la fondation de coopération scientifique Campus Paris-Saclay), elle ne semble pas prête à recevoir les personnels qui viennent au ministère pour défendre l’accès à l’enseignement supérieur pour tous. Malgré, l’attention du ministère aux craintes des personnels, aucun geste significatif n’a été fait pour améliorer les conditions budgétaires intenables dans laquelle se trouve l’université Paris-sud. A l’image des universités en déficit mises sous tutelles des rectorats, le ministère de l’ESR semble être sous tutelle du ministère des finances. En effet ces dernières semaines, Bercy est plus occupé à chercher une prétendue cagnotte que d’apporter des financements à la hauteur des augmentations d’effectifs à l’université. « La Dgesip a fait valoir que la ponction de 100 M€ dans les fonds de roulement des établissements était une « décision de longue date », mais que rien ne sera communiqué avant la sortie du rapport définitif de l’IGAENR et de l’IGF » Claudine Kahane SNESUP-FSU (24/02/2015, CNESER).

En conséquence la FSU invite toutes les universités à être vigilantes aux prochaines décisions de Bercy concernant l’ESR. Mais sans attendre le détail précis des coupes budgétaires, elle appelle chaque université à demander de lever le flou sur les budgets des universités, avant les prochaines échéances électorales. La FSU, invite chacun à investir localement les différentes instances représentatives et notamment les CHSCT récemment crée dans la fonction publique pour veiller sur les conditions de travail.Dessin_JFC_AC_Incertitude

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s