Information des étudiants et personnels : Jeudi 5 février 2015

Information à destination des étudiants et personnels de l’université Paris-sud :
Jeudi 5 février 12h15,  Bât 336 – Amphi H6

Depuis des années, les universités connaissent des problèmes budgétaires. Ceux-ci s’aggravent tous les ans du fait de l’augmentation des besoins et de l’insuffisance chronique du financement venant de l’État.
Depuis la loi sur l’autonomie des universités (LRU), c’est à celles-ci de gérer leur budget à partir des sommes allouées par l’État. Le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche étant bien en-dessous des besoins (ne serait-ce que pour maintenir l’existant), les universités se trouvent obligées soit de gérer la pénurie, soit de se déclarer en faillite et de laisser à l’exécutif ministériel la responsabilité d’administrer le budget.
Voici   plusieurs   années   que   la   présidence   de   l’université   Paris-Sud   applique   l’austérité   budgétaire gouvernementale en prenant des mesures touchant les étudiant-e-s et les salarié-e-s de l’université. Le budget 2015 de l’université voté de justesse prévoit d’importantes aggravations, notamment :
↘ réduction du volume et de la diversité des enseignements proposés
↘ dégradation des conditions d’enseignement par l’augmentation des effectifs par groupe
↘ suppressions (ou gels) de postes enseignants et enseignants-chercheurs, suppression des ATER (Attachés Temporaires d’Enseignement et de Recherche = CDD enseignant-chercheur en fin de  thèse ou post-thèse): mesures ayant une incidence directe sur l’emploi et les conditions d’étude  des doctorants
↘ non-renouvellement des équipements pédagogiques et abandon des dispositifs d’aide à la réussite en licence
↘ réduction des appels à projets de recherche et pédagogiques (rénovations TP…)
↘ baisse des crédits des laboratoires (-27 % par rapport à 2013)
↘ remise en cause des engagements pris sur l’alignement des conditions de travail (salaires,  congés,…) des personnels en CDD…
↘ non application du droit en matière de congés maternité

Cette politique d’austérité touche toutes les universités françaises. Au premier semestre, les personnels et les étudiants de plusieurs universités et organismes de recherche se sont mobilisés contre les coupes budgétaires, notamment lors de la grande manifestation  du 17 octobre organisée à l’initiative de Sciences en Marche et soutenue par les syndicats. Cette mobilisation doit s’amplifier.
Affirmons tous ensemble : à Paris-Sud comme ailleurs, non à la rigueur !
Pour partager nos infos et débattre ensemble des réponses à apporter pour nous libérer du carcan budgétaire et permettre à chacun-e d’étudier et de travailler dans les meilleures conditions possibles :

Information des étudiants et personnels :
Jeudi 5 février 12h15,  Bât 336 – Amphi H6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s