Compte-rendu de la réunion FSU du 6 mars

Première partie : débat sur l’Idex et l’Université Paris Saclay
(environ 20 personnes)
Commentaire du diaporama (ORAL-IPS-2012-01-30-Version pour diffUsion) par Tania Bizouarn. La structure envisagée est celle d’un EPCS (très souple, comme les PRES, peu de représentants du personnel aux instances). Diplômes délivrés par UPSaclay : 100% des D, 30% des M. Le budget passera par l’UPSacly. La gestion des ressources humaines sera modifiée. Division en 8 « schools », les écoles d’ingénieur ont décidé où est-ce qu’elles s’inséreraient, mais pour nous c’est moins clair (les STAPS ont été oubliés, quid des IUT ?) Il est prévu que Paris 11 disparaisse en 2020. Il faut différencier l’Idex (40% de l’université) et l’UPSaclay (à terme contiendrait toute l’université). Puisque Paris 11 se fond dans UPSaclay, cela signifie la disparition des CA, CS, CEVU. A la place, que des membres nommés, doyen recherche et doyen formation. Le diaporama ne parle jamais des secrétariats, des ITA. L’intégration des organismes dans l’université est évoquée comme un « new landscape » (sic).
Compte-rendu du Conseil Scientifique du 5 mars par Hélène Gispert. Le seul texte Idex voté par le CA date de septembre et celui-ci avait fait des recommandations. La version suivante (décembre) a seulement été présentée au CA, et pour la dernière version (oral), même la direction de l’université n’a vu ces planches qu’après. Un texte d’engagement qui serait vraiment contraignant pour l’université (volet financier + volet scientifique) doit être signé avant le 19 avril (!) En CS, il a été question de la faisabilité juridique. La masse salariale étant dissociée des emplois, il est possible d’arrêter de recruter des enseignants-chercheurs et de ne plus engager que des CDI. Une motion a été votée (motionCS-5mars). Gispert constate une certain fatalisme au bureau de conseil d’UFR.
Yves Laszlo, de passage, parle des « schools » : on ne sait pas vraiment ce que c’est. Il y a clairement un enjeu d’affichage. Mais au delà de cela, les labos devront-ils s’inscrire dans une school ou bien la transversalité sera-t-elle possible ? Au sein des groupes de travail du CAC (Comité Académique Consultatif), il y a des désaccords
Question sur l’opinion du CNRS : les dirigeants sont pour les Idex, mais le conseil scientifique contre.

Deuxième partie : discussion sur les élections à l’université
(environ 10 personnes)
La plate-forme a été lue en entier (plateforme vf). Puis Hélène Gispert a fait un CR de l’entrevue avec X. Chapuisat (CR_chapuisat_FSU, 29fev12_XC). Il faut savoir qu’il n’y a pas de candidat issu de la FSU, et qu’il paraît difficile en pratique de faire une liste au CA entièrement FSU.  X. Chapuisat est syndiqué et d’accord avec la plate-forme. Sa liste ne sera pas pur FSU, mais d’après lui, serait composé de personnes plutôt contre l’Idex. Il est contre le statut d’EPCS pour l’UPSaclay. Il dit qu’il ne veut pas diriger seul et va s’appuyer sur son CA. Pour rappel le CA est composé de 7 rang A, 7 rang B, 5 étudiants, 3 BIATSS, 8 extérieurs.
Discussion autour de la question : est-ce que l’UPSaclay pourrait être positif ? Réponses : problèmes de manque de démocratie dans cette nouvelle structure, on se dirige vers une privatisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s