Présidentielle 2017 : le comparateur de programmes ESR

L’application « Présidentielle 2017 : le comparateur de programmes » vous permet de comparer, depuis votre ordinateur ou votre smartphone, les propositions des cinq principaux candidats à l’élection nationale, par thème et par sous-thème.
Vous y retrouvez les domaines d’actualité couverts tout au long de l’année sur les différents fils AEF.

Présidentielle 2017 : le comparateur de programmes ESR par AEF

Emmanuel Macron ou l’Université-entreprise

L’Enseignement supérieur et la Recherche (ESR) est un domaine trop oublié dans cette campagne électorale, alors que les enjeux sont considérables pour l’avenir de notre pays. Je propose un décryptage sans concession du programme d’Emmanuel Macron qui parachèvera la destruction de la démocratie universitaire et d’un grand service public d’Etat.

Lire plus : 14 avr. 2017 Par Pascal Maillard Blog de mediapart

Marche pour les sciences 22 avril

Extrait : Le 22 avril marchons pour les sciences, Tribune publiée dans le Monde du 15/02/17

Aux États-Unis, en France et partout ailleurs, les sciences doivent être remises au cœur du débat public. Marcher en nombre, comme ont décidé de le faire les scientifiques états-uniens, et ceux d’au moins huit pays européens, est un moyen d’y parvenir. La Marche citoyenne pour les Sciences en France initiée le 27 janvier participe de ce mouvement international. Synchronisée dans plusieurs villes de France où des comités locaux sont en cours d’organisation, elle rassemblera le 22 avril prochain toutes les citoyennes et tous les citoyens qui estiment que, dans notre démocratie, la reconnaissance de la démarche scientifique fondée sur la collecte, la vérification, et l’analyse rationnelle de faits et la garantie de son indépendance vis-à-vis des pouvoirs en place sont des enjeux essentiels. Hasard du calendrier, cette grande manifestation aura lieu la veille du premier tour de la présidentielle. C’est une formidable opportunité de montrer que sciences et démocratie forment un couple inséparable.

Départ
13:00 Jardin des plantes (Place Valhubert).
Trajet probable:
14:00: rue Jussieu, rue des Écoles, rue de l’école de médecine. Place saint michel.

 

Enseignement supérieur : la grande asphyxie

Extrait : Enseignement supérieur : la grande asphyxie, 11.04.2017

Christine Musselin a bien raison : le plus étonnant est la résignation. Les acteurs sont épuisés, voilà tout. Ils savent que toute leur énergie mentale, leur intelligence et leur créativité devraient être tournées vers la recherche, l’invention, le soin envers les étudiants, et que ces missions sont par nature sans limites. Les lieux d’excellence mondiale sont ceux qui savent rendre cela possible en reconnaissant que c’est là l’essentiel, plutôt que de chercher à promouvoir des « rationalisations » si difficiles et si coûteuses en énergie, donc inefficaces, dans un contexte de budget limité et administrativement corseté.

MENSUEL DU SNESUP SUPÉRIEUR- N°654 AVRIL 2017

Au sommaire :

CENTRALE-SUPÉLEC, Un cœur en fusion ?

Comue : bienvenue au royaume d’Ubu  (2/3)

Présidentielle 2017 : les programmes pour l’ESR (partie 2)

Pour ce deuxième volet de l’analyse des programmes pour l’enseignement supérieur et la recherche (ESR) des candidats à l’élection présidentielle :

  • d’Emmanuel Macron,
  • de Benoît  Hamon
  • de Nicolas  Dupont-Aignan,
  • Nathalie Artaud
  • Philippe Poutou

Mensuel n° 652, avril 2017 : Télécharger ici

Pour rappel :

Présidentielle 2017 : les programmes pour l’ESR (partie 1)

Dossier : « Présidentielle 2017 : les programmes pour l’enseignement supérieur et la recherche (partie 1) » : Analyse comparée de :

  • Jean-Luc Mélenchon
  • François Fillon,
  • Marine Le Pen

Mensuel n° 653, mars 2017 :  Télécharger ici

Ce que fait le FN quand il est au pouvoir

Adresse aux agent-es  de la Fonction publique (extrait)

Ce que fait le FN quand il est au pouvoir

Le FN n’est pas un parti anti-système, là où il est, il déploie une organisation clientéliste. Il  dit  parler  « au  nom  du  peuple »  et  des  « petits »,  mais  il  brise  les  solidarités  en  s’attaquant  au  milieu  associatif  et culturel comme par exemple au Secours Populaire.

Pour réduire les impôts, il fragilise le service public en supprimant des postes de fonctionnaires territoriaux, préférant des contractuel-les  à  sa  botte. Dans les  mairies tenues  par  l’extrême  droite,  il n’hésite  pas  à  exercer  des  pressions  sur les agent-es, à utiliser honteusement les réseaux sociaux comme moyen d’intimidation…

Nous  sommes  tous  concerné-es.  Votons  et  faisons  voter  pour  défendre  les  valeurs  et  les  engagements  que  nous partageons.

Lire l’appel : Adresse aux agents sur FN

SNESUP-FSU

250317-thibautsoulcie-magemarine.gif